Messages clés à l’intention des prescripteurs hospitaliers

matériel d’information messages clés matériel de boîte à outils

Tâches

1.    En tant que prescripteurs hospitaliers, vos tâches relatives à l'amélioration de l'utilisation d'antibiotiques consistent à [31,42,43,52-54,56,70,71,90] :
a)    prescrire en suivant des recommandations hospitalières sur les antibiotiques, qui s’appuient sur des preuves, pour les infections courantes et pour la prophylaxie chirurgicale; 
b)    identifier les antécédents pertinents de chaque patient lorsque la nécessité d'une prescription d'antibiotiques est évaluée, y compris l'utilisation récente d'antibiotiques, les allergies aux médicaments, l'utilisation d'un traitement immunosuppresseur, une hospitalisation récente ou une admission récente dans un établissement, des voyages récents hors d'Europe, et tous résultats microbiologiques au cours des 3 mois précédents;
c)    documenter l'indication du traitement antibiotique, le choix du médicament, la posologie, la voie d'administration et la durée du traitement dans le dossier du patient lorsque vous prescrivez un antibiotique; 
d)    suivre les recommandations en matière de prévention et de lutte contre les infections;
e)    s'assurer que les prélèvements à visée microbiologique pertinents ont été réalisés avant de commencer les antibiotiques;
f)    réévaluer le traitement après 48 à 72 heures ou lorsque les résultats microbiologiques sont disponibles;
g)    instaurer un traitement antibiotique dès que possible chez les patients présentant une infection sévère; 
h)    prendre en compte la microbiologie locale et les profils de résistance aux antibiotiques lors de la prescription de traitements antibiotiques empiriques  
i)    informer vos patients de tout antibiotique prescrit et de ses effets indésirables potentiels; et
j)    participer à des formations annuelles sur l’utilisation prudente des antibiotiques.

Ce que vous devez savoir

2.    L'utilisation de recommandations sur les antibiotiques et la participation à des visites pédagogiques (ou réunions de concertation)améliorent la prescription d'antibiotiques [78].

3.    La documentation de l'indication du traitement antibiotique, du choix du médicament, de la posologie, de la voie d'administration et de la durée du traitement dans le dossier du patient conduit à une meilleure utilisation des antibiotiques [71].

4.    La prescription de la durée la plus courte fondée sur des données probantes du traitement antibiotique diminue l'apparition de bactéries résistantes aux antibiotiques [54,56,71,91].

5.    La planification optimale et la durée adéquate de la prophylaxie antibiotique en amont d’une intervention chirurgicale entraînent une baisse des infections du site chirurgical et diminuent l'apparition de bactéries résistantes aux antibiotiques [73].

6.    Le prélèvement d’échantillons microbiologiques avant de commencer une thérapie antibiotique empirique et l’adaptation du traitement antibiotique basé sur les résultats microbiologiques permettent d’améliorer l'utilisation d'antibiotiques [31,70,71].

7.    L’évaluation du traitement antibiotique initial après 48 à 72 heures et le passage d’une administration parentérale à une administration orale (si possible) réduisent les taux de résistance aux antibiotiques et améliorent les résultats cliniques [37,54,57,71,92,93].

8.    La consultation de l'équipe chargée du bon usage des antibiotiques augmente la qualité de la prescription de médicaments et améliore les résultats pour le patient [56,83].

Exemple
9.    Un passage de la voie parentérale à la voie orale préconisé par un pharmacien a raccourci les durées des thérapies parentérales sans qu’il y ait d’incidence négative sur les résultats cliniques [56].
90.    Les interventions de spécialistes des maladies infectieuses ont été associées à une amélioration significative de la qualité de la prescription d'antibiotiques et ont conduit à une réduction de l'utilisation d'antibiotiques [83].

Ce que vous pouvez faire

10.    Suivez les protocoles de traitement par antibiotiques, qui reposent sur des recommandations fondées sur des données probantes et appliquez les mesures de prévention et de lutte contre les infections qui sont mises en œuvre dans votre établissement [31] [consensus d’experts].

11.    Consultez au besoin l'équipe chargée du bon usage des antibiotiques, par exemple lorsque vous prescrivez un antibiotique en dehors des protocoles usuels [31,56] [consensus d’experts].

12.    Ne commencez le traitement antibiotique que s'il y a des signes d’infection bactérienne, et ne traitez pas la colonisation [31,72].

13.    Évitez la prophylaxie antibiotique inutile [31,73].

14.    Si vous remarquez que des membres du personnel de l'hôpital ou d’un établissement de soins enfreignent les recommandations ou les protocoles, demandez-leur pourquoi et fournissez-leur des outils pour les aider à comprendre leurs écarts [consensus d’experts].

15.    Répondez aux questions clés suivantes afin d’optimiser la thérapie antibiotique. En cas de doute, consultez l'équipe chargée du bon usage des antibiotiques [31,42,53,70,71] : 
a)    Existe-t-il une forte probabilité d'infection bactérienne par rapport à une colonisation ou à une infection virale?
b)    Les prélèvements à visée microbiologiques appropriés ont-ils été réalisés avant de commencer le traitement antibiotique?
c)    Avez-vous vérifié s’il y avait eu une utilisation récente d'antibiotiques, des allergies aux médicaments, l'utilisation d'un traitement immunosuppresseur, une hospitalisation récente ou une admission récente dans un établissement, des voyages récents hors d'Europe et des résultats microbiologiques au cours des 3 mois précédents?
d)    Le patient a-t-il une infection qui répondra aux antibiotiques?
Si oui:
i.    Le patient prend-il le(s) antibiotique(s) adapté(s), à la dose correcte et par la voie d'administration correcte?
ii.    Un antibiotique à spectre plus étroit pourrait-il être utilisé pour traiter l'infection?
iii.    Pendant combien de temps le patient doit-il prendre l'(les) antibiotique(s)?

16.    Documentez l'indication du traitement antibiotique, le choix du médicament, la posologie, la voie d'administration et la durée du traitement dans le dossier du patient [31,42,70,71]. 

17.    Soyez une bonne source d'informations pour vos patients et aidez-les à comprendre l'importance d'une utilisation prudente des antibiotiques. Veillez à ce que les patients (et leurs familles) comprennent les raisons du traitement antibiotique et les points clés liés à l'utilisation d'antibiotiques, y compris ceux-ci [consensus d’experts]:
a)    suivre la prescription d’antibiotiques à la lettre;
b)    ne jamais conserver les antibiotiques pour une utilisation ultérieure;
c)    ne jamais utiliser les antibiotiques qui restent de traitements antérieurs;
d)    ne jamais donner les antibiotiques restants après un traitement à d'autres personnes.